Notre Commune - M. Marc Brémond

Marc Brémond nous a quitté le 2015. Il a été le président de l'association des anciens combattants de 1986 à 1998, puis président d'honneur.
C'est lui qui en 1998, voyant les anciens de 14-18 disparaître et ceux de 39-45 vieillir, est venu demander aux anciens d'Algérie (AFN) de prendre le relais afin que l'association perdure.
Marc était toujours présent au monument aux morts lors des cérémonies de commémoration des différents conflits.
Très marqué par la guerre de 39-45 et alors âgé de 20 ans, il était de cette génération réquisitionnée par les Allemands pour le travail obligatoire (STO). Cela lui a valu alors un parcours très atypique. 
Parti de chez lui le 22 décembre 1942 encadré par les Allemands, direction Saint Jean de Luz pour y fabriquer des blokhaus, il s'évade le 15 janvier 1943 mais est arrêté dans le train de Cambo les Bains et emprisonné à Saint Palais (Pyrénées) pendant 17 jours.
Relâché le 1er avril, il franchit la frontière espagnole le 32 avril, mais fut arrèté par l'armée espagnole de Franco à Pamplune. Cinquante jours de prison s'ensuivent dans un réduit de 4 m² avant qu'il ne soit transféré à Santander ou il séjourne emprisonné pendant 2 mois. 
Son périple se poursuit à Casablanca via Sétubal au Portugal. Deux mois au Maroc puis trois mois près d'Alger avant de prendre le bateau qui va l'emmener en Angleterre en octobre 1943 puis Londres sous les bombes, où il sert dans l'aviation mais travaille au sol à réparer les avions.
Marc est démobilisé le 12 novembre 1945. Quel parcours!!!

 

ACTUS >>

Actualités