Notre Commune - Monsieur Berthelot

Monsieur Berthelot, Louis de son prénom, a fêté ses 99 ans l'année dernière. Presqu'un siècle : l'habitant le plus âgé, résidant à Chanteloup, c'est lui.

Louis est né pendant la grande guerre, à Terves, le 29 juillet 1915 dans la ferme qu'exploitaient ses parents Maxime et Henriette au "Monceau". 18 mois auparavant, sa maman avait mis au monde un 1er garçon, Hilaire (décédé à l'âge de 98 ans). C'est donc à Terves que l'écolier Louis apprend à lire, à compter et surtout à s'occuper des animaux. Parallèlement il s'exerce au clairon et à la trompette.

A 21 ans, dans le cadre du service militaire, il est incorporé au 1er régiment d'infanterie coloniale, à Paris. Repéré pour son don à souffler dans un instrument, Louis sonne à 6 heures le réveil pour ses copains en plus de sa participation à la fanfare. Alors qu'il doit être libéré au bout des 2 ans obligatoires, son service est prolongé d'un mois du fait des relations de plus en plus tendues avec l'Allemagne de Hitler. En mars 1939, il est rappelé et affecté à Port-Vendres (66) "et c'est là, on jouait à la belote, que j'ai appris le début de la guerre "(3 septembre 1939). Il est envoyé en Alsace pendant l'hiver. Puis il va connaitre la retraite, au mois de juin 40 "Et tout à pied, on marchait tout le temps. Je me rappelle même plus si on avait encore un fusil à ce moment là. On voyait des avions, on savait pas si c'était des bons; on nous disait d'aller par là, puis ça changeait... c'était la pagaille!"

Après la signature de l'armistice de 40, Louis rentre chez lui et tombe amoureux. Il épouse Marie Gobin en septembre 1942. Marie est originaire de Chanteloup, son père tient une ferme au lieu dit "le roya" pas très loin de "la germenière". C'est ce dernier qui propose à Louis d'en prendre la gérance. La couple y aura une fille, Louisette l'aînée, et trois garçons: Daniel (ancien conseiller municipal), Jean-Michel et Roland.

Charme du siècle dernier, le doyen Chanteloupais monte dans une voiture pour la 1ère fois de sa vie en 1963... il a 48 ans. Le maire, Alfred Tricot avait en effet sollicité son aide en vue d'une décision concernant l'école de Moncoutant où la fille de Louis était scolarisée. Dans la lancée, Louis fait l'acquisition de son 1er tracteur "un Pony". Il réussit son permis du 1er coup et peut investir également dans sa 1ère voiture, une Peugeot 203 grise; Louis n'a arrêté de conduire que depuis l'année dernière sans avoir eu le moindre accident dans toute sa vie.

La retraite arrivée, Louis se tourne vers le club du 3ème âge qui justement se forme à Chanteloup à ce moment là "mais je voulais pas faire la 1ère réunion, celle où le bureau est élu. Moi je voulais pas aller dans le bureau et je pensais bien qu'ils me demanderaient. Alors j'ai été qu'à partir de la deuxième! " C'était malin - il ne sera pas dans le 1er bureau - mais pas assez: il succède ensuite à la présidente De La Rochebrochard (la propriétaire d'Etry à l'époque) et sera président du club... pendant 19 ans! Il y développe les concours de belote avec en point d'orgue un rassemblement avec 204 doublettes inscrites "C'était plein. On a rempli la salle des fêtes; on a rempli la cantine; et comme il en restait encore, on a mis les derniers dans la salle du café."

Depuis qu'il a déménagé dans le centre en 2007, tous les jours (ou presque), les Chanteloupais peuvent voir passer ce petit monsieur (à l'origine de 13 petits enfants et 21 arrières petits enfants!) avec son chapeau, toujours bien mis et qui fait sa marche, sans canne "Oh je vais plus très loin maintenant, je fais attention. Et je vais au cimetière, toujours " là où Marie, entre autres, a été inhumée en 2009

 

ACTUS >>

Actualités