Nicolas

« Lumières de chanteloupais » :

Nicolas, quand tu as trouvé ce titre de rubrique et émis l'idée de mettre en avant certains chanteloupais, qui par leur vie ou leurs actes se sont fait remarquer, jamais je ne m'étais imaginé que malheureusement tu serais cité dans ces colonnes. Nous venions juste d'être élus dans la nouvelle équipe municipale, et tu voulais bien faire partie de la commission animation sports, en charge plus particulièrement d'éditer chaque année le bulletin municipal et de faire vivre le site internet.

Les idées neuves sont les bienvenues, et ton passé de correspondant du Courrier de l'Ouest, de héros de Koh-Lantha, d'animateur de radio, te prédisposait pour faire partie intégrante de cette commission.

Mais à ce moment là , je ne savais pas tout cela, et cette idée de citer dans les lignes du bulletin des bouts de vie de jeunes ayant un parcours qui sort de l'ordinaire, de personnes plus âgées, qui toute leur vie ont oeuvré pour la collectivité, est encore aujourdhui très apréciée par les chanteloupais.

Ils ont encore pu repérer sur la dernière édition ces 3 textes que tu as tenu à écrire, malgré tes épreuves, assorties de trois photos envoyées la veille de Noël.

Ton style, ta façon d'apostropher en quelques lignes, sont reconnaissables, et que dire de cette idée prémonitoire d'appeler un sentier de randonnée "la mâchoire du diable", et j'invite nos amis chanteloupais à relire les dernières éditions du bulletin pour te retrouver.

Je n'ai pas ton talent pour te rendre hommage, et je sais que « tu n'en as rien à foûtre », mais je tiens à ces quelques mots pour te dire que ne pas te connaître aurait été un vide dans ma vie, autant que de ne plus te voir maintenant.

Numéro 2

 

 

Ces quelques lignes écrites par Dominique Cadu sur le Courrier de l'Ouest termineront ces lumières pour te présenter :

La cérémonie d'adieu a eu lieu ce vendredi 28 fèvrier au crématorium de cholet, en présence de la famille et des proches, et de personnalités telles que Denis Brogniart, animateur de Koh Lanta sur TF1, de Maud et Amel, anciennes participantes de cette émission.

Employé de la société VMP à Moncoutant, Nicolas Roy fût correspondant du Courrier d l'Ouest. En 2002, il nous avait dit : »je vais partir faire une saison aux sports d'hiver. Je serai absent quelques mois ». Nicolas n'était pas au ski mais au Costa Rica, sélectionné pour Koh Lanta. Nicolas avait gardé le secret sauf auprès de sa famille. Nico était un héros, presque le Héros du bocage, parvenant en finale. En 2012 ; il disputait « la revanche des héros»,de koh Lanta au cambodge. Nicolas ne parlait pas beaucoup de ses expériences télévisées. Tout juste nous avait il dit : »Tu sais, pour avoir une chance au casting à Nantes, j'ai fait le gros méchant. Et cela a marché, j'ai continé dans ce registre ».

« Profiter de cette vie »

Dans la vie de tous les jours, Nicolas était évidemment tout autre. Il était drôle, ayant toujours une bonne blague à raconter. Il se donnait aussi des défis. Outre le fait d'être dans des associations (parents d'élèves de l'école), également bénévole à la radio Collines, il avait été arbitre officiel de football en Deux-Sèvres, où sur la touche, on osait lui rappeler en contestant une des ses décisions qu'il était ….Koh Lanta.

Nicolas a mené un autre combat, celui contre la maladie et le cancer qu'il surnommait « l'affreux qui gagne du terrain ». Face à l'adversité, il a été courageux, entouré de son épouse Aurélie et de leurs enfants Célia et Ethan, de ses parents, Jacky et Jacqueline et de ses proches. Nico avait encore la force de plaisanter : »Et puis viendra un nouvel avanturier bocain, plus jeune, plus beau, plus fort.... Et qui gagnera les poteaux, lui », référence à l'ultime épreuve de 2002. Il nous disait aussi : »Mais le moral est là et j'essaie de profiter de cette vie formidable ».

Vendredi matin, à Cholet, Nicolas a réuni sa famille et ses amis au crématorium de cholet. Pour un adieu. Pardonne nous Nico, mais nous n'avions pas envie de rire. Salut l'ami Nico.

 

 

 

ACTUS >>

Nos actualités

Actualités

Horaire d'ouverture

Lundi et mardi de 9h00 à 12h30
Mercredi de 9h00 à 12h30 et de 14h à 17h
Vendredi de 9h00 à 13h00 et de 14h à 17h
Fermé les lundi et mardi après-midi ainsi que le jeudi toute la journée.

Nous contacter

05 49 72 20 65 05 49 72 30 25
1 Rue de la Mairie 79320 Chanteloup